podcast-180-degrés-PME

Pour s’abonner :   Spotify | Apple Podcast | Google Podcast

Dans cet épisode, je vous présente des étapes vous permettant de créer du contenu plus facilement et d’éliminer le syndrome de la page blanche. Les inspirations de contenu se trouvent souvent dans les choses simples. C’est pour cette raison qu’il est préférable de mettre en place des mécanismes pour vous assurer de toujours demeurer inspirés!

Pour me joindre

Facebook : www.facebook.com/melaniehalleymarketing

Linkedin : www.linkedin.com/melaniehalley

Pour réserver votre appel découverte : bit.ly/consultation-melanie

Transcription

Aujourd’hui, je vous parle de création de contenu, mais plus précisément de processus qui pourra vous aider à éliminer le fameux syndrome de la page blanche. 

 

Bienvenue sur le podcast 180 Degrés ! Mon nom est Mélanie Halley, et je suis consultante en marketing web. J’ai fondé mon entreprise, Synapse Marketing, dans le but d’accompagner les PME à se tailler une place de choix parmi les géants ! J’offre mon expertise aux entrepreneurs afin de réaliser une transition web cohérence, en mettant en place des stratégies marketing intègres et authentiques, qui font rayonner leur entreprise et assurent leur croissance. 

 

Le podcast 180 Degrés vous présente des modèles d’affaires inspirants, des conseils et des pratiques gagnantes, en plus de mettre en lumière les PME d’ici qui, comme vous effectuent un virage numérique. Bienvenue dans l’univers de 180 Degrés ! 

 

Bonjour. Bienvenue dans ce nouvel épisode de podcast. J’espère que vous avez aimé les deux précédents épisodes. Je vous invite à m’écrire et à mettre peut-être des commentaires sous les notes des épisodes. Vous pouvez aussi allez noter le podcast sur Apple Podcast. Un petit 5 étoiles aide beaucoup au niveau du référencement des épisodes, et c’est clair que c’est quelque chose qui va m’aider beaucoup pour faire connaître davantage le podcast à la communauté d’entrepreneurs.

 

 Donc aujourd’hui, comme je l’ai dit en introduction, je vais parler de la création de contenu mais plus précisément du processus de création pour vous amener en fait à éliminer le fameux syndrome de la page blanche. La plupart de mes clients ne savent pas vraiment quoi publier, et c’est toujours un combat si on veut trouver de nouvelles idées. J’ai quelques pistes pour vous, avec des étapes qui vont vous aider à ne jamais manquer d’idées de contenu. En effet, il y a des fois où le flow créatif va très bien, où vous allez avoir un paquet d’idées, et d’autres journées où ça va être plus difficile. Donc en ayant cette banque de contenu, ça va vous permettre de ne jamais avoir le fameux syndrome de la page blanche qu’on n’aime pas avoir. Je veux parler de processus, il s’agit donc de plusieurs étapes. 

 

La première étape, c’est vraiment d’identifier vos thématiques de contenu, donc d’identifier la ligne directrice, un peu comme la ligne éditoriale dans un journal. C’est bien important d’avoir des thématiques principales qui vont orienter ensuite le contenu que vous allez créer. Ces thématiques vont toujours être en lien avec vos missions d’entreprise, vos produits et vos services. N’y allez pas avec des thématiques qui n’ont pas de sens. Il faut que ça soit cohérent, évidemment. 

 

La deuxième étape c’est de faire une banque de question, une sorte de FAQ, une foire aux questions, ou les questions les plus fréquemment posées par votre clientèle. Je suis persuadée que vous avez des questions qui reviennent sans cesse. Ces questions-là servent de moteur pour vous permettre de clarifier vos produits et votre communication, mais aussi pour créer du contenu en accord avec ces questions-là. Ces questions, c’est du bonbon pour vous. Je vous invite donc à vous faire une banque avec 15 à 20 questions, ou plus si vous êtes capables. Ça va vous permettre ensuite de créer du contenu en guise de réponse. Souvent, il y a des choses, des petites pépites cachées dans votre entreprise, et c’est le moment de les mettre de l’avant lorsque vous créez du contenu. 

 

Passons à la troisième étape maintenant. C’est sûr que vous pouvez vous inspirer des journées internationales et des fêtes qui sont en lien avec vos thématiques. C’est intéressant des fois. Vous pouvez créer du contenu un peu clin d’œil. Dans la journée internationale de l’amitié, vous pouvez parler des amis de votre entreprise, ceux qui collaborent avec vous, et ceux qui sont toujours là pour vous. Il y en a des tonnes en fait. Il y a plusieurs sites web qui recensent la liste des journées internationales, des jours fériés, et des fêtes. Honnêtement, ça peut être une bonne source d’inspiration.

 

 Par la suite, la quatrième étape est de prendre la liste de vos activités, vos projets, et vos promotions pour l’année. Normalement, si vous avez fait votre planification stratégique pour l’année à venir, vous avez pas mal une idée sur les périodes où vous allez promouvoir un type de produit ou un type de service plutôt qu’un autre. Donc là, c’est le moment de faire la liste de ces promotions-là. Je pense au Black Friday par exemple, qui est une grosse période à placer dans son agenda, pour pouvoir savoir à quel moment créer le contenu en ligne avec vos promotions et vos lancements de service. C’est sûr qu’on ne peut pas tout savoir exactement à l’avance. Il y en a qui sont très au jour le jour au niveau des promotions, mais je vous invite à réfléchir et à avoir une stratégie un petit peu plus planifiée d’avance. Ça va vraiment vous aider aussi à créer du contenu qui fait du sens. 

 

La cinquième étape, c’est de définir des objectifs annuels clairs. On ne peut pas simplement créer un nombre X de publication par semaine, et s’attendre à avoir des résultats. Ce n’est pas comme ça qu’on crée du contenu. Vos objectifs d’affaires et vos objectifs d’entreprise vont déterminer le niveau d’implication que vous allez avoir au niveau de la création de contenu, mais aussi le type de contenu que vous allez créer. Donc c’est important de dresser la liste de vos objectifs, pour que le contenu que vous allez diffuser pendant l’année soit en cohérence avec ces objectifs-là. Je donne un exemple concret. De mon côté, ce que je veux, c’est de me positionner dans l’industrie des consultants, des coaches, et des stratèges marketing. Donc je veux me positionner comme une experte pour aider les PME plus traditionnelles à faire une transition numérique. Le contenu que je vais créer va être en lien avec cet objectif-là. Ma clientèle est une clientèle qui aime se faire expliquer par des termes simples et concrets, et avoir la vulgarisation de concepts qui ont parfois l’air trop compliqués pour rien. C’est donc l’un des éléments clés de mon contenu : la vulgarisation de ce qui semble compliqué pour les entrepreneurs.

 

 Donc je passe maintenant à la sixième étape qui est de faire son calendrier éditorial. Le calendrier éditorial peut parfois sembler très rigide. Honnêtement, plus ça va être rigide, plus ça va être ennuyeux. On connaît tous des pages qui vont avoir une structure ultra rigide de contenu. Exemple : un partage lundi, une citation mardi, etc. Ça devient prévisible, et ce qui est prévisible n’est malheureusement pas intéressant. Allez-y donc avec une structure souple mais aussi planifiée pour vous aider. Donc ça peut être une thématique par jour, mais toujours avec des angles différents. On ne sera pas obligés d’aller vers un lundi toujours humoristique. Il faut varier. C’est sûr qu’avoir une habitude peut aider certaines pages. Par exemple, si vous faites une vidéo drôle chaque vendredi, les gens peuvent s’intéresser et attendre votre prochaine vidéo drôle. Mais en règle générale, un contenu trop visible et annoncé à votre communauté est peu intéressant au niveau de l’impact que ça va avoir. Un calendrier, on le fait comment et sur combien de jours ? Ça va vraiment dépendre de vos objectifs, de votre niveau d’implication dans la création de contenu, de l’abondance de contenu que vous avez envie de créer. Mais je vous dirais que l’idéal est de faire des agendas mensuels où vous allez placer un peu les thématiques ou le type de contenu que vous voulez créer. Faites-le sur 12 mois, même si ça peut avoir l’air très loin. Je dis 12 mois parce que quand vous avez des produits ou des promotions prévisibles dans le temps, je trouve ça fun de l’avoir sur 12 mois, c’est plus clair. Mais vous pouvez le faire sur 3 mois également. Ça ne veut pas dire créer votre contenu 3 mois ou 12 mois à l’avance, ça veut juste dire que votre calendrier éditorial va être créé sur une base trimestrielle ou annuelle. Ça va être beaucoup plus simple pour vous de passer à la suite des choses, qui est de tourner vos vidéos, de prendre vos photos, et de vous faire une banque d’image qui correspond à l’ambiance que vous allez créer autour de votre marque. Vous allez être en mode action, et vous pourrez aller de l’avant avec la planification du contenu sur les réseaux sociaux. 

 

Je vous ai parlé vraiment des fameuses 6 étapes, mais il ne faut pas oublier que le contenu, c’est vaste. Le contenu c’est quoi ? C’est vos publications sur vos réseaux sociaux, et votre site web aussi. Si par exemple, vous avez des articles de blog que vous publiez, il faut les planifier à l’avance. Est-ce que vous avez besoin d’un service de rédaction, de révision, ou de traduction ? Tout ça doit être pris en compte quand on planifie. C’est comme ça qu’on ne passe pas à côté de tâches super importantes. Si vous ne planifiez par votre contenu, vous risquer d’arriver à une semaine où vous ne savez pas quoi faire ou quoi dire. Il y a deux options à ce moment-là : soit vous allez procrastiner et tout simplement ne rien publier ; soit vous allez faire quelque chose à la va-vite, sans réelle stratégie, et sans réelle compréhension de ce que vous avez envie de communiquer à votre communauté, et ça aura forcément moins d’impact. 

 

Quand on a fait tout ça, l’étape ultime est de passer à l’action, et de faire votre contenu. J’espère que c’est un peu plus clair à ce niveau-là. Dans les prochains épisodes, je vais toujours aborder la création de contenu. J’ai mis la table avec l’épisode précédent en parlant de marketing de contenu. Vous le savez, c’est central au niveau de la stratégie que je propose pour la plupart de mes clients. Donc j’ai envie que la création de contenu soit plus simple pour vous. J’ai envie que vous voyiez ça comme quelque chose d’accessible et non comme une grande montagne à surmonter. Ce n’est pas vrai qu’il faut être absolument excellent en création de contenu. Il faut tout simplement que ça parte de la bonne intention, que ça parte du cœur et du réel besoin de contribuer et de faire rayonner votre entreprise.

 

 Donc voilà, c’est ce qui conclut l’épisode d’aujourd’hui. Si vous avez des questions ou des réactions par rapport à l’épisode, je vous invite à communiquer avec moi. Ça va me faire plaisir de vous aider et de répondre à ces interrogations que vous pouvez avoir avec le processus que je vous ai présenté au niveau de la création de contenu. N’hésitez pas à laisser des commentaires et à ajouter une petite note sur l’application que vous utilisez pour écouter le podcast. On se retrouve la semaine prochaine pour un autre épisode. Bye bye !