podcast-180-degrés-PME

Pour s’abonner :   Spotify | Apple Podcast | Google Podcast

La question qui tue! Est-ce qu’en tant qu’entrepreneur il est nécessaire de vous mettre de l’avant pour connaitre un réel succès? L’important c’est de comprendre que de plus en plus, les gens sont attirés par les entreprises qui s’humanisent en mettant de l’avant leurs employés, leurs réalisations et leurs enjeux. On veut du vrai, on veut connecter avec des humains!

Pour me joindre

Facebook : www.facebook.com/melaniehalleymarketing

Linkedin : www.linkedin.com/melaniehalley

Pour réserver votre appel découverte : bit.ly/consultation-melanie

Transcription

Se mettre de l’avant sur les réseaux sociaux, est-ce nécessaire pour réussir en 2021 ? C’est la question que j’ai envie d’élaborer pour vous dans cet épisode.

 

Bienvenue sur le podcast 180 Degrés ! Mon nom est Mélanie Halley, et je suis consultante en marketing web. J’ai fondé mon entreprise, Synapse Marketing, dans le but d’accompagner les PME à se tailler une place de choix parmi les géants ! J’offre mon expertise aux entrepreneurs afin de réaliser une transition web cohérence, en mettant en place des stratégies marketing intègres et authentiques, qui font rayonner leur entreprise et assurent leur croissance.

 

Le podcast 180 Degrés vous présente des modèles d’affaires inspirants, des conseils et des pratiques gagnantes, en plus de mettre en lumière les PME d’ici qui, comme vous effectuent un virage numérique. Bienvenue dans l’univers de 180 Degrés !

 

Bonjour tout le monde. Bienvenue dans ce nouvel épisode où j’ai envie de répondre à une question qui revient souvent en accompagnement et en coaching. Est-ce que je dois me mettre de l’avant pour réussir à développer mon entreprise et à me démarquer ? La question se pose, et elle est très pertinente, parce qu’on a tous des exemples en tête d’entreprises qui ont mis de l’avant les entrepreneurs et les employés, et qui ont vraiment réussi à se démarquer puis avoir un bon succès. Dans d’autres cas, effectivement, peut-être que ce n’est pas nécessairement pertinent. Tout dépend de l’entreprise en question. Mais avant d’aller plus loin dans cette piste, ce que j’ai envie de vous dire, c’est qu’il faut avoir un peu envie de se mettre de l’avant. Si vous le faites à reculons, et que ça sonne un peu faux parce que vous voulez avoir un air professionnel, c’est le pire avertissement que les consommateurs vont avoir.

 

On parle beaucoup d’authenticité. Dans le fond, c’est quoi l’authenticité ? C’est d’être soi-même, et ne pas essayer de ressembler à quelqu’un d’autre. C’est une question de personnalité. C’est aussi une question de cible, d’image de marque, de type d’entreprise, de valeur d’entreprise. Tout ça doit venir dans votre réflexion de vous mettre de l’avant ou de ne pas le faire. Dans les grandes tendances ces dernières années, il y a tout un mouvement qui s’accentue. Les gens veulent du vrai, et ils veulent surtout connecter avec des humains. C’est sûr que si vous êtes cachés derrière un logo, et que vous ne vous mettez jamais de l’avant, ça fait en sorte qu’il y a un peu moins de proximité entre votre marque et votre client. C’est correct si vous êtes dans une industrie qui ne requiert pas de connexion particulière, comme les câbles électriques par exemple. Si vous êtes dans l’usage quotidien, tous les gens ne s’identifient pas particulièrement à un fournisseur quand on parle de bidules assez anodins. Mais il y a des marques auxquelles on s’attache parce qu’on veut s’y identifier, surtout dans le domaine de la beauté. L’industrie l’a vraiment bien compris, et c’est pour ça qu’on va souvent faire appel à des porte-paroles qui deviennent le visage de l’entreprise. Quand on parle d’égéries, je pense à Sarah-Jeanne Labrosse, qui est l’égérie de Lise Watier. Elle devient le visage de la marque, et dans le fond, les jeunes femmes peuvent s’identifier à travers les valeurs qu’elle prône, donc il y a vraiment une cohérence entre les valeurs de la personne qui est porte-parole et les valeurs de l’entreprise. Tout dépend de la taille de l’entreprise. A l’échelle de la PME, l’idée d’avoir un porte-parole n’est peut-être pas accessible ni enviable.

 

Se mettre de l’avant ou non dépend vraiment de votre stratégie. En règle générale, si vous avez la capacité de le faire, osez vous dévoiler un peu plus. De quelle façon on peut le faire ? Ca peut être en tournant des capsules vidéos où vous allez expliquer des choses qui sont en relation avec votre produit ou votre service. Ca peut être aussi bête que de parler de comment se préparer à vos consultations 1 à 1. Un comptable peut faire une capsule où il explique comment se préparer à son premier rendez-vous pour les rapports d’impôts d’entreprise. J’imagine que dans cette industrie-là, il y a plusieurs personnes qui peuvent arriver avec des papiers manquants, et des trucs mal organisés. C’est une idée comme ça, et on peut en trouver d’autres. Ca peut être aussi bête que d’envoyer un message vocal à vos clients. Maintenant, avec LinkedIn, Facebook, et tous les réseaux sociaux, ça va plus vite. C’est plus rapide que de taper un long message, et les gens attendent votre voix. Il y a quelque chose de très personnalisé dans le fait de vous adresser uniquement à une seule personne. Je dirais qu’en 2021 c’est ça que les gens souhaitent avoir : ce contact, cette proximité, que ce soit avec une marque, une entreprise, ou un prestataire de services. Si vous êtes solopreneur comme moi, c’est une avenue intéressante à ne pas négliger.

 

Après, est-ce que vous êtes obligés ? Pas du tout. Parce que bon, on pense à des gens qui ne sont pas à l’aise de se mettre de l’avant, et ça va sonner faux s’ils le font. Il faut voir c’est quoi votre personnalité. Si vous êtes ultra introverti, essayez peut-être de mettre de l’avant certains de vos employés, ou peut-être faites-le par écrit, vu que c’est moins intimidant au départ. Vous pouvez rédiger des articles de blog pour vous adresser personnellement à votre clientèle ou votre audience. Le but, c’est de créer une proximité entre vous et vos clients pour les fidéliser. On sait que ça coûte plus cher d’acquérir de nouveaux clients que de conserver ceux que vous avez déjà. Capsules vidéo, articles de blogs, photos…Présentez vos employés, parlez de vos processus… Se mettre de l’avant se fait de différentes façons, et la clé ici est d’aller rechercher un lien privilégié. C’est sûr que si ça ne vient pas du cœur et que vous le faites simplement parce que vous vous sentez obligés de le faire, le lien s’annule. Si vous comprenez que vous n’êtes aucunement à l’aise dans vos vidéos, ne les faites pas. Se mettre de l’avant n’est pas un conseil qui s’applique nécessairement à vous. Ca me fait penser à des publicités d’entreprises locales qu’on voit souvent dans les télés communautaires. Ils tournent une publicité vidéo, et on dirait que le propriétaire tenait à être dans la vidéo, et ça ne fonctionne pas très bien parce que ça se voit qu’il n’est pas à l’aise. Le but n’est pas de se se forcer à tout prix à sortir de sa zone de confort peu importe le résultat. L’objectif est plutôt de savoir comment faire en sorte que le modèle d’affaire et la présence en ligne nous rapprochent de nos clients et de nos clients potentiels. Dans une optique de développement des affaires, on se concentre beaucoup sur les clients existants, mais on veut aussi développer cette approche-là. C’est un conseil central qui revient souvent en consultation.

 

Est-ce que je suis obligé de faire des lives sur Facebook ? Est-ce que je suis obligé de faire des capsules vidéo ? Pas du tout. Personne ne t’a obligé de le faire. En tout cas, je ne connais pas de coach ou de consultant qui oblige les gens à faire ce genre d’initiatives là. Par contre, ceux qui le font et qui le font bien obtiennent des résultats vraiment intéressants. Je pense à La Maison Lavande, qui vient de lancer des Vlog, une espèce de la captation de la réalité en vidéo. Je crois qu’on peut les visionner sur YouTube. Ils font ça pour montrer leur réalité d’entreprise. C’est un Vlog qui présente ce qui s’est passé à l’entreprise durant ce week-end, et honnêtement, c’est super intéressant de les suivre, de voir comment ils s’organisent niveau logistique, comment ils ont préparé leur promotion, et en combien de temps ils préparent leurs commandes pour faire l’expédition. Une belle façon de mettre en lumière vos employés qui travaillent super dur pour vous, et de donner une personnalité à votre entreprise en dévoilant ses valeurs. Un visage d’une personne ou une voix d’un individu sont toujours plus forts qu’un logo ou une identité numérique d’une entreprise. Donc rappelez-vous ça. On se souvient beaucoup plus facilement des personnes, de leur visage, de leur ton, que d’un simple logo, à part les logos des grandes marques qu’on connait bien. Il ne faut pas oublier que ça crée un attachement. On s’attache aux marques avec lesquelles on connecte, que ce soit par les valeurs ou par la qualité des produits. Même s’il est rare qu’en 2021 on va aimer un produit d’une marque, et on va détester la marque et ses valeurs. Ce qu’on voit le plus souvent, c’est qu’on cherche des prestataires de services qui correspondent à nos valeurs personnelles. Comment je peux savoir si valeurs d’une entreprise me correspondent ? Souvent, je vais aller les suivre. Je vais aller voir ce qu’ils font sur les réseaux sociaux, et de là, je vais connecter ou non avec leur marque.

 

Donc en terminant, la question est plutôt de savoir de quelle façon vous pouvez vous rapprocher de vos clients et de vos clients potentiels. Il faut savoir de quelle manière vous pouvez solidifier le lien qui vous unit et apporter un peu plus votre personnalité dans votre entreprise. Donc j’espère que ça vous a parlé, et que vous êtes un peu en réflexion par rapport à ce que vous pouvez mettre en place dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines. Si vous avez des questions, des commentaires, ou des suggestions de sujets, ou si vous êtes une entreprise qui est en train de faire un gros virage numérique, et que vous avez envie de discuter avec moi de votre parcours, ça va me faire plaisir de vous recevoir. Donc si tout ça vous parle, je vous invite à entrer en communication avec moi. Et sinon, je vous souhaite une belle journée. A la semaine prochaine. Bye bye !