podcast-180-degrés-PME

Pour s’abonner :   Spotify | Apple Podcast | Google Podcast

Comment, quoi et à qui déléguer la création de son contenu? J’ai quelques conseils là-dessus à vous donner, car il est important pour vous de demeurer dans votre zone de génie. Déléguer est une excellente façon de vous enlever la pression de créer et vous assure une récurrence dans vos contenus.

Pour me joindre

Facebook : www.facebook.com/melaniehalleymarketing

Linkedin : www.linkedin.com/melaniehalley

Pour réserver votre appel découverte : bit.ly/consultation-melanie

Transcription

Vous êtes peut-être à l’étape de déléguer la création de contenu pour vos réseaux sociaux, mais vous ne savez pas par quel bout commencer ? Eh bien c’est justement le sujet de cet épisode.

 

Bienvenue sur le podcast 180 Degrés ! Mon nom est Mélanie Halley, et je suis consultante en marketing web. J’ai fondé mon entreprise, Synapse Marketing, dans le but d’accompagner les PME à se tailler une place de choix parmi les géants ! J’offre mon expertise aux entrepreneurs afin de réaliser une transition web cohérence, en mettant en place des stratégies marketing intègres et authentiques, qui font rayonner leur entreprise et assurent leur croissance.

 

Le podcast 180 Degrés vous présente des modèles d’affaires inspirants, des conseils et des pratiques gagnantes, en plus de mettre en lumière les PME d’ici qui, comme vous effectuent un virage numérique. Bienvenue dans l’univers de 180 Degrés !

 

Bonjour tout le monde. Bienvenue dans cet épisode de 180 Degrés. Comme mentionné dans l’introduction, je vous parle de création de contenu, et plus précisément, de comment on fait pour savoir quoi déléguer, comment déléguer, et à qui déléguer aussi. Donc d’abord, il faut savoir que le contenu que vous allez créer doit être à votre image, et doit être cohérent. Parfois, on a le nez collé sur notre entreprise, et c’est la raison pour laquelle on ne sait plus quoi créer comme contenu, parce qu’on manque de hauteur et de recul pour savoir ce qui va intéresser les gens. Vous serez sûrement surpris d’apprendre que ça intéresse les gens de savoir comment ça se passe dans votre entreprise et dans votre univers, c’est pourquoi il est intéressant de créer du contenu en lien avec ça. Mais ce n’est pas le sujet du podcast en fait.

 

Le premier point que je voulais aborder avec vous, c’est à quel moment qu’on sait que c’est le temps de déléguer. En fait, je vous dirai de le faire quand vous manquez toujours de constance malgré votre bonne volonté. Je n’aime pas dire qu’il faut publier fréquemment, parce qu’il faut plutôt avoir une récurrence et créer une habitude. Ça prend donc une constance plus qu’une fréquence, et donc il vaut peut-être mieux publier moins souvent, mais être capable de tenir la même cadence de publications. Quand vous n’y arrivez pas (parce qu’on n’est pas toujours en mesure de tenir à son agenda), que vous n’avez plus de rigueur de création de contenu, et que vous n’avez plus d’inspiration, c’est là que c’est important de penser à déléguer la création de votre contenu. Ça peut être à cause de votre job principal, qui est de créer vos produits et vos services ; parce qu’on a toujours un chapeau plus grand que celui du créateur de contenu. Dès que ça devient étourdissant, et que vous n’êtes plus capable de servir aussi bien votre entreprise en matière de création de contenu, pensez à déléguer ça.

 

Maintenant, il faut savoir exactement ce qu’on délègue. En fait, ça va dépendre de comment vous fonctionnez, et de quel genre de contenu on peut créer. Par exemple, si vous créez souvent des capsules vidéo, vous pouvez déléguer le montage vidéo à des gens qui se spécialisent là-dedans. Vous pouvez déléguer pour faire la transcription de vos vidéos, leurs sous-titres, et bien sûr pour s’occuper de votre chaîne YouTube si vous en avez une. Vous pouvez déléguer à des professionnels qui vont vous soutenir dans cette activité de création de contenu. Comme première étape, vous pouvez déléguer des parties de votre activité. Par exemple, je suis en train de faire ce podcast, mais je pourrais décider de déléguer à quelqu’un le montage audio de mon podcast, la création des visuels, ou tout simplement la programmation dans mon logiciel de diffusion de podcast. On peut rester encore maître de notre calendrier éditorial, de nos stratégies de contenu, et gérer ça en déléguant certaines activités. Il y en a qui sont excellents dans la rédaction et qui sont moins bons dans la création de visuels, donc vous pourrez simplement mandater quelqu’un pour créer les visuels qui soutiennent vos idées de publications. A l’inverse, vous pouvez être très bon dans la création de concepts, mais la rédaction n’est pas votre tasse de thé, donc quelqu’un pourrait tout simplement s’occuper de la rédaction pour vous. Bref, ce que je vous amène comme réflexion, c’est que vous n’êtes pas obligés de déléguer à 100% vos activités. Ça va dépendre de vos forces et de votre budget. Ensuite, qu’est-ce qu’on délègue ? Vous pouvez aussi déléguer la création de contenu. Ca peut être juste quelqu’un qui va faire tout votre contenu de vidéos et de photos. Il s’occupera de la création complète des publications comprenant la rédaction, le montage, et le calendrier éditorial. Vous recevez ensuite tout le contenu, et c’est à vous de le programmer au moment opportun. C’est très rare de voir cette formule, mais c’est possible quand on veut garder la main mise sur notre compte Facebook, mais qu’on veut quand même pouvoir avoir des banques de contenu à utiliser ultérieurement. C’est une avenue que vous pouvez aussi entrevoir en fait. Et finalement, la dernière option est de déléguer complètement la création de contenu. Ça peut aller même jusqu’à la gestion de communauté. Et quand on parle de gestionnaire de communauté, c’est aussi des gens qui vont répondre à vos messages, vos commentaires, vos questions. Il s’agit donc d’une prise en charge encore plus grande, et c’est tout à fait logique quand vous manquez de temps et peut-être d’employés. Cependant, petit bémol. Quand on parle de gestion de communauté, tout dépend de la taille de votre entreprise. Je pense que pour les plus petites entreprises, vous avez 2 ou 3 employés. Déléguer la gestion de communauté n’est pas quelque chose que je vous conseillerais dans ce cas, parce que je pense que vous êtes la meilleure personne pour interagir avec vos clients et vos clients potentiels. Vous allez avoir des pépites d’or à travers les commentaires sur les réseaux sociaux. C’est important de garder l’œil réceptif à ça, parce que les entrepreneurs sont des fois tellement occupés qu’ils n’ont aucune idée sur ce qui se dit à propos d’eux sur les réseaux sociaux. C’est un peu terrible. C’est évident qu’un bon gestionnaire de communauté va faire le relais, mais quand je pense à une petite entreprise, je trouve que c’est un peu dommage de ne pas avoir le temps de connecter avec ses clients potentiels. On est là pour servir, interagir, connecter. Je pense que quand on est une entreprise plus grande, ça serait utopique de penser que vous pouvez répondre à toutes les demandes qui arrivent. Pour le type service à la clientèle, c’est normal de déléguer. Et comme je vous dis, un bon gestionnaire de communauté va faire en sorte que l’entreprise réagit positivement au travers de tous ces messages.

 

Ensuite le deuxième point c’est « comment on délègue ? » Comment on s’y prend quand on travaille avec quelqu’un qui crée notre contenu ? Je vous dirai qu’il faut que vous preniez le temps de trouver une combinaison, une façon de travailler qui vous convient, et bien sûr qui convient à votre prestataire de service. Vous avez plusieurs types de délégations. Il y en a qui vont donner des idées de publications, une guideline, et quelques indications de base avec lesquelles on va partir pour créer notre contenu. Et il y en a qui vont vraiment avoir des idées de contenu, et qui te diront que tu peux développer ça par rapport à tel ou tel sujet. Et il y en a d’autres qui vont déléguer aveuglément en demandant à leur prestataire de s’arranger, et de trouver de contenu. Vous voyez, il y a plusieurs styles de délégation par rapport à ça, et il faut trouver votre style, celui qui vous convient. Il faut aussi avoir confiance en la personne qui va créer du contenu pour votre entreprise. Après tout, c’est votre marque qui est en jeu, c’est votre image et votre qualité de service perçu qui est en jeu là-dedans. Donc posez-vous la question sur comment vous avez envie de travailler avec la personne qui va créer du contenu pour votre entreprise.

 

La dernière question à se poser, c’est à qui je délègue, et c’est très intéressant comme questionnement je pense. Ça vous prend quelqu’un en qui vous avez confiance. Comment on peut voir si on a confiance en la personne ? Prenez le temps de jaser avec elle. Il faut que la personne ait du temps à vous accorder pour en apprendre plus sur votre entreprise. Posez-vous la question. Est-ce que la personne est vraiment là pour servir votre marque d’entreprise ? Ou elle est juste là pour encaisser le virement ou le chèque à la fin du mois ? Donc suivez vraiment votre intuition par rapport au niveau de maîtrise et de compétences. Des créateurs de contenu, il y en a des tonnes. On parle aussi de gestionnaire de communauté. Il y a différents titres professionnels pour des gens qui font ce métier-là. Il y a des gens qui, comme moi, peuvent s’associer aussi avec d’autres professionnels pour offrir des services. Questionnez-vous aussi par rapport à l’expérience : est-ce que ça fait longtemps que le créateur de contenu en question fait du contenu ? Demandez peut-être des questions à des comptes qui sont gérés par cette personne. Allez voir c’est quoi leur travail, leur message principal, ainsi que les objectifs qu’on vous promet plus tôt. Des fois, on va te promettre de booster ton engagement, mais on sait qu’il est un peu difficile de le faire sur Facebook en ce moment niveau portée et engagement, avec un algorithme qui peut ne pas aimer ce qu’on a fait des fois. Donc soyez attentifs aux promesses, à ce qui est avancé comme objectifs. Il faut que ça soit réalisable et atteignable. Quand c’est trop beau pour être vrai, méfiez-vous un peu. Et surtout, assurez-vous d’avoir une vision partagée de la définition d’un bon contenu, parce que des fois, ça diffère d’une personne à l’autre. Et voilà, c’est un peu tout ça qui est à prendre en compte.

 

Donc je ne sais pas si ça vous a aidé. Je ne sais pas si vous voulez bientôt déléguer du contenu dans votre entreprise, mais je vous invite à m’écrire ou à entrer en contact avec moi si vous avez des questions sur la création de contenu. Si vous voulez aussi le faire vous-même, c’est tout à fait louable, et vous êtes probablement la meilleure personne pour le faire si vous avez le temps, l’intérêt et les connaissances. Et si vous avez envie d’approfondir vos connaissances et de vous sentir plus confiants, ça va me faire plaisir de vous accompagner à ce que vous appreniez à créer du contenu par vous-mêmes et à gérer vos réseaux sociaux de la bonne façon. Donc sur ce, j’espère que vous avez aimé cet épisode, et j’espère que vous en avez appris un peu plus sur la délégation de la gestion du contenu pour vos réseaux sociaux. Je vous invite encore une fois à me laisser une note et un message sur Apple Podcast pour encourager le podcast. Et sinon, on se retrouve la semaine prochaine pour un autre épisode de 180 Degrés. Merci pour votre écoute. Bye bye !